Voyager enceinte, possible mais...

Sachez que la grossesse n’est pas une contre-indication au voyage. À condition que tout se passe bien, et que vous ne présentiez aucun facteur de risque. Si vous attendez des jumeaux, on vous conseille souvent de vous abstenir. Il ne faut pas oublier que la grossesse gémellaire est considérée comme « à risque ». Tout simplement parce qu’elle est souvent suivie de naissance prématurée. Donc voyager enceinte c’est possible, mais il faut faire attention.

Quand partir ?

Lors du premier trimestre de votre grossesse, le risque principal est la fausse couche. C’est pour cela que les médecins vous conseillent d’être plus prudente les trois premiers mois. À partir du troisième trimestre, c’est le risque d’un accouchement prématuré. C’est pour cela que l’on vous demande de vous ménager à cette période. Pour toutes ces raisons, le risque le plus faible pour voyager pendant votre grossesse se trouve être le deuxième trimestre. Plus précisément, entre la 28e et la 24e semaine. Bien évidemment, si vous découvrez que vous êtes enceinte juste avant de partir, ou pendant votre voyage, ne paniquez pas. Il faut juste adapter le rythme de votre voyage à votre nouvel état.

Bien choisir sa destination

Bien sûr, le plus raisonnable est d’éviter les zones à risque. Et assurez-vous de la qualité des soins médicaux offerts dans le pays de destination. Faites attention à votre sécurité. Choisissez une destination dont vous pourrez profiter en toute sérénité. Pour les températures élevées, tout dépend si vous supportez bien la chaleur. Mais privilégiez tout de même les destinations où le climat est tempéré, et pensez à choisir la bonne saison. On vous conseille généralement des destinations accessibles en moins de trois heures, pour votre confort. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas aller profiter des plages paradisiaques de la Polynésie française.

Évitez aussi les endroits où le Zika est présent, ainsi que le paludisme. Malgré toutes les bonnes précautions que vous pouvez prendre, le but est de voyager sereinement.

Bon à savoir : En 2017, Oman a été élue destination de l’année. Et aucune contre-indication concernant les femmes enceintes n’est indiquée pour cette destination.

Voyager enceinte, quel moyen de transport ?

L’avion

Si votre grossesse vous le permet, il est tout à fait possible de voyager en avion jusqu’à la 36e semaine. Par contre, la plupart des compagnies aériennes exigent un certificat médical, surtout si l’accouchement est proche. Sachez tout de même que l’avion n’est pas l’option la plus confortable. En effet, les sièges sont souvent très étroits, et il est difficile de changer de place. Il vaut mieux privilégier les courts et moyens courriers. Pensez à porter des bas de contention pour prévenir les risques de phlébite.

La voiture

La voiture n’est pas contre-indiquée pour les femmes enceintes. Par contre, faire de la route, qui plus est sur un terrain accidenté, favorise l’apparition de contractions qui augmentent le risque de fausse couche. Il est conseillé de faire régulièrement des pauses, et de marcher au moins une dizaine minutes pendant celles-ci.

Le train

Le voyage en train est de loin le moyen de transport le plus confortable pendant une grossesse. Le train est fiable en plus d’être confortable. Effectivement, il vous permet de marcher à votre guise dans les allées durant le trajet.

Le bateau

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’est pas sans risque. Votre sensibilité au mal des transports est augmentée pendant la grossesse. Vous risquez quelques nausées. Avec le mal de mer, ces effets seront encore plus accentués.

Quels sont les risques ?

Le transport, les risques infectieux du pays de destination, l’infrastructure sanitaire locale… Les risques sont multiples et variés. Il ne faut pas vous focaliser sur tous ces risques si vous désirez vraiment voyager pendant votre grossesse. Mais restez tout de même vigilante. N’hésitez pas à consulter votre gynécologue ou votre sage-femme avant de prendre la décision d’aller parcourir le monde avec votre gros ventre. Certaines destinations comportent des risques au niveau de l’hygiène. Faites attention à votre alimentation et ne consommez surtout pas l’eau du robinet. Ne consommez pas non plus de pastilles d’iode servant à purifier l’eau, elles peuvent avoir des effets négatifs sur la glande thyroïde de votre bébé.

Les précautions à prendre

Comme écrit plus haut, la première précaution à prendre est d’éviter de vous rendre dans un pays à risque. Bien évidemment, évitez les régions à forte endémicité de paludisme. Lors des transports, il est recommandé de marcher le plus régulièrement possible, et de placer la ceinture de sécurité au niveau pelvien. Et n’oubliez pas vos bas de contention. La sécurité des vaccins pendant une grossesse reste toujours difficile à évaluer. Comme pour les médicaments, les données sont limitées. Si nécessaire, essayez de vous faire vacciner à partir du deuxième trimestre. Ne buvez pas l’eau du robinet, la solution la plus sûre est de ne boire que de l’eau en bouteille et d’éviter la consommation d’aliments crus comme les crudités, la viande…  

Soyez précautionneuse !

Si vous prenez la décision de partir en voyage pendant votre grossesse, préparer méticuleusement votre valise. La première chose à apporter avec vous, votre dossier médical complet (résultats des échos déjà faits, analyses sanguines déjà réalisées, groupe sanguin…).

N’oubliez pas vos bas de contention, très utile pour prévenir les phlébites. Une crème solaire avec un indice élevé et un chapeau sont indispensables. Et bien sûr, une trousse à pharmacie.

Je vous conseille de la préparer avec l’avis de votre gynécologue, ou pharmacien. Certains médicaments sont à proscrire pendant une grossesse.

Vous voilà paré pour de beaux voyages pendant votre grossesse !